Boutique Mon compte
page facebook du CMTRA page twitter du CMTRA page youtube du CMTRA
accueil > nos actions > lettres d'information > lettres d'information > Ça trad’ à saint fons !
menu
page facebook du CMTRA page twitter du CMTRA page youtube du CMTRA

Ça trad’ à Saint Fons !

CMTRA : Norbert, l’école de Saint Fons a une « longue » tradition de développement de projet en lien avec les musiques traditionnelles, peux tu nous faire un bref retour en arrière sur ces différents projets ?

N.G : Oui, l’Ecole de Musique a toujours accueilli avec grand plaisir des cours, stages ou ateliers du CMTRA. Il est vrai que la proximité des 2 structures facilitait ces échanges. Cette année encore, la cornemuse écossaise de Jean-Michel Platen ou la guitare flamenca de François Tramoy font résonner les couloirs de l’Ecole. Plus généralement, c’est dès l’année 2001 que des actions ont été mises en route dans ce domaine à l’Ecole Municipale de Musique Agréée de Saint-Fons, en lien étroit avec la danse, l’aspect corporel et le mouvement. Un projet triennal, soutenu par la DRAC, « Danses renaissance, danses baroque » a été élaboré avec les classes de musique dites « anciennes » , avec des partenaires artistiques comme Véronique Elouard, Naïk Raviart, ou l’ensemble Noema.

Une suite logique à ces actions s’est alors imposée, pour aborder enfin les danses traditionnelles et c’est en 2005 que l’Ecole de Musique décide de concevoir un projet finalisé par un Bal Folk. Les actions connexes à ce bal sont alors centrées sur les stagiaires instrumentistes, élèves de l’école de Saint Fons et ceux d'autres communes. L’aspect pédagogique est, dès le départ, au centre de notre réflexion.

L'objet même du projet est d'appréhender le jeu pour la danse : connaître les appuis, les élans, savoir les danser, pour mieux apprendre à les jouer ... et inversement ! Des stages sont organisés, avec des thématiques bien précises qui nous paraissent des points essentiels : Marc Perrone et Marie-Odile Chantran interviennent pour l’initiation aux danses, la découverte du répertoire traditionnel et des compositions, un travail sur « l’art et la manière » de jouer pour la danse, plus globalement « la relation et l’influence de la musique sur le mouvement. » Puis Christian Oller et Véronique Valéry prennent le relais pour l’apprentissage du répertoire de manière orale et sensorielle, le travail d’improvisation, de création sur les thèmes déjà connus, la mise en situation de jeu avec la danse par petits ensembles et travail collectif sur les élans, les appuis, les tempo, …

La présence d’artistes –musiciens et/ou danseurs- au sein de la structure d’enseignement nous semble tout à fait primordiale et se révèle indispensable à une bonne conduite de ce type de projet. A la suite de ces stages, est arrivé le grand moment final, le bal, la récompense avec tous les intervenants réunis, les stagiaires et le public nombreux. Je garde un souvenir ému de ce projet, de sa conception à sa réalisation, avec la complicité de Véronique Valery qui a su réunir des partenaires particulièrement attachants.

En 2006, nous avons renouvelé cette opération. Le support Bal Folk, et le travail qu’il nécessite en amont, nous semble coller parfaitement avec cette idée d’une Ecole de Musique « outil socialisant. » Nous avons donc souhaité nous orienter davantage en direction des habitants de Saint-Fons, en proposant des actions de sensibilisation au préalable pour les habitants de la commune, en amont de ce projet, qui met en avant une esthétique particulière mais surtout une grande convivialité et une place primordiale à la rencontre !

Ainsi, des moments particuliers sont privilégiés avec les habitants tout au long de l’année, avec l’Espace Communal de Solidarité où nous rencontrons les habitants en journée sous la forme de « Café-musique », avec les Centres Sociaux pour une soirée folk, ou encore en milieu scolaire dans les écoles de la Ville avec D’accord Léon. Nous accueillons enfin Rural Café, le duo Christian Oller & Roger Lassalle et Camino de Galicia pour le bal. L’école reste cette année fidèle à cette « tradition » de projets, d’accueil des artistes et de travail avec les élèves. Pouvez-vous nous présenter le projet de 2007 ?

N.G : Cette année 2007 est en effet, particulièrement riche en rencontres avec des artistes de musiques et de chants « traditionnels ». Christèle Rifaux et le Chœur de Femmes de l’Ecole de Musique accueillent 4 grandes dames venues de 4 régions et de cultures différentes : Antonella Talamonti, Helen Chadwick, Mariona Sagarra et Soraya Mahdaoui pour une création musicale a cappella « Les Voix là » les 24 et 25 Mai 2007 au théâtre Jean Marais. Sur le plan du bal folk, par rapport aux années précédentes, nous nous situons sur un axe fort « d’intercommunalité » . Je tiens à souligner le gros travail de Marie-Hélène Vuillermet qui a su convaincre chacune des écoles dans lesquelles elle travaille, du bien-fondé et l’intérêt de développer ce projet, et Véronique Valéry toujours présente et attentive, qui a pris en charge l’atelier Musiques traditionnelles cette année à Saint-Fons.

Ces 2 professeurs, avec Laure Michel et Noëlle Vadot, ont proposé une conférence illustrée « Musiques des pays de l’Est, de la Hongrie aux Balkans » de grande qualité, au sein des structures partenaires. Parallèlement, le projet de Rencontres des ateliers intercommunaux de Musiques Traditionnelles a lieu toute l’année avec St Fons, Meyzieu, Tassin-la Demi-Lune, Feyzin, St Genis Laval . MH.V: Notre « trad‘ band intercommunal » fort d’une cinquantaine d’exécutants aborde la thématique « musique de l’est et des Balkans, » encouragé par la directrice de l’école de Meyzieu, Marion Fourquier, elle aussi passionnée de musiques traditionnelles. Conférences sur ces thèmes, rapprochement avec les populations de l’est immigrées sur Meyzieu et premier concert le 23 mars en collaboration avec le groupe Musafiri, pour un concert à écouter, église St Sébastien. Le second temps fort est prévu le 5 mai, au hall des fêtes de Saint-Fons avec cette fois-ci une première partie atelier et cours de formation musicale de Saint-Fons, et une deuxième partie musique à danser avec le groupe Folka Orange avec quelques morceaux communs. Les musiques traditionnelles prouvent une nouvelle fois leur impact émotionnel, humain, sociologique : les élèves en redemandent, des liens sont crées sur les communes entre nous, musiciens avides d’échanges et des populations appréciant que leur culture soit sollicitée et si vivement appréciée. Que pensez-vous que ces projets apportent spécifiquement à vos élèves ?

MH.V : Il me semble qu’en premier lieu, ces projets permettent la découverte d’horizons nouveaux, une ouverture d’esprit, un élargissement de ses connaissances et une sensibilisation au respect des autres et des cultures différentes. Et puis, cela créé une certaine émulation des groupes plus aguerris qui, éclairés par l’expérience et les conseils des artistes invités, développent une écoute avertie et constructive. Et en tant qu’artiste, Marie-Hélène, que retires-tu de ces expériences ?

MH.V : J’ai trouvé depuis 3 ans un bel équilibre entre mes activités d’enseignante et d’interprète : je ne pourrai concevoir l’un sans l’autre. Recherches, créativité, enrichissement de l’échange exigeant avec le public alimentent la transmission aux élèves, avec du coup une dose débordante d’énergie et de passion du vécu. Ces derniers voient leurs « profs » en situation d’interprètes, c’est du concret, énergétique dynamisant et moteur. D’ ailleurs ces dernières années textes officiels et concours mettent en avant cette fonction essentielle de l’enseignant : sa pratique et son rayonnement artistique.

Le but est atteint quand des groupes autonomes d’élèves se forment, à la recherche d’une identité propre, avides de suivrent les traces de leurs aînés. Propos recueillis par JS.E Dates

Bal 2007 de Saint-Fons, samedi 5 Mai au Hall des Fêtes

20 h / Rencontres des ateliers intercommunaux Musiques Traditionnelles

21 h / Bal Folk avec FOLKA ORANGE . Animation du Bal G.Chuzel ( Chanterelle ) Contacts



logo CMTRA

46 cours du docteur Jean Damidot
69100 Villeurbanne

communication@cmtra.org
Tél : 04 78 70 81 75

mentions légales

46 cours du docteur Jean Damidot, 69100 Villeurbanne

communication@cmtra.org
Tél : 04 78 70 81 75