Boutique Mon compte
page facebook du CMTRA page twitter du CMTRA page youtube du CMTRA
accueil > nos actions > lettres d'information > les jeunes pousses > lettres d'information > j'aime la galette
menu
page facebook du CMTRA page twitter du CMTRA page youtube du CMTRA

J'aime la galette














LA CORDE À VENT


Prises de bec Prises de bec : musiques actuelles pour jeunes oreilles ? C'est vrai que les enfants adoreront découvrir les sons nouveaux de ces objets du quotidien, improvisés instruments.

C'est vrai aussi que le "saxosoir" c'est rigolo comme quand chaque chanson raconte sa petite histoire. Les grands seront aussi amusés, surpris et séduits par cette musique sortie de l'imagination de ces deux artistes.

Appuyée sur les sonorités plus classiques du saxophone, de la mandoline et de la clarinette, la musique se détourne ensuite grâce à ces instruments surprenants pour un voyage à travers le monde. On se laisse volontiers transporter dans cet univers onirique des plus intrigants.

L'arbre canapas : www.arbre-canapas.com



MADRESELVA

Un album cousu main au petit écrin de tissu pourpre ou orangé ... Le ton est donné ; l'objet est délicat et semble renfermer quelques secrets subtilement distillés.

Un peu du coeur de l'Argentine de la Pampa et des Andes est chanté par deux voix féminines, soeurs sur scène comme dans la vie, Argentines de Lyon autant que Lyonnaises d'Argentine. Sillonnant parmi quelques zambas, chacarera et canciones savamment choisies dans les répertoires traditionnels et d'auteurs du pays, les soeurs Epstein (vous les aurez reconnues !) portent à bout de voix quelques visions d'exil, des mots d'errances, des chants-poèmes où l'amour se donne vraiment et où la lutte se porte fière au poing.

Stéphane Cézard, par ailleurs guitariste dans Mazalda, vient apporter sa pierre à l'édifice vocal à l'aide d'habiles et vigoureuses giboulées de cordes, oscillant de la guitare à la mandoline. L'ensemble s'inscrit dans une belle radicalité musicale par cette recherche assumée de simplicité. Mots, voix et cordes se livrent sans fard avec efficacité, portés par une belle énergie commune.

[madreselva@no-log.org ->madreselva@no-log.org]

[Acheter ce disque en ligne dans la boutique->http://www.cmtra.org/boutique/]



LUCIOLES NOIRES

Naïal Univers étranges et mystérieux dans lesquels nous emmènent Naïal dans Luciole Noires, premier CD d'un duo qui aurait plus que sa place dans des SMAC et autres structures dédiées aux musiques amplifiées.

Les traitements sonores, puissants, profonds de Sedryk (samples, machines, programmation, voix) offrent un terrain de jeu et d'improvisation inouï à la cornemuse de Stéphane Mauchand (Cornemuse du centre, clarinette diatonique, chant) qui s'en donne d'ailleurs à coeur joie ! Dans la même veine que Toad (voir article page 13), les pistes s‘enchaînent avec fluidité par des boucles transcendantes et des samples aussi surprenants que rageurs.

Cet album nous fait glisser d'un univers à l'autre tout en provoquant chez l'auditeur un sentiment d'impatience du prochain « événement sonore.»

Et les deux compères ne sont pas en reste dans ce domaine tant notre horizon d'attente est agréablement bousculé.

De la vielle de Valentin Clastrier au chant populaire de Centre France en passant par un chant de Bresse bourguignonne, on reconnaît aisément les influences des deux compères qui s'autorisent -et ils ont bien raison- l'intégration de quelques clins d'oeil osés : Rock'N' Roll sur Oméga, enregistrement de la radio des pompiers un certain 11 septembre 2001 sur 09/11... Pour ceux qui ne seraient toujours pas convaincus que les musiques trad' sont bel et bien des musiques actuelles, cet album risque d'être un choc ! Et tant mieux !

Kolecktor - (RE)k9

Commande et écoute sur [http://www.naial.com->http://www.naial.com]

[Acheter ce disque en ligne dans la boutique->http://www.cmtra.org/boutique/]



CUBA 1926-1937

Bal à la Havane Frémeaux et Associés

Panorama musical cubain des années 1920 et 1930, ce double CD réunit des morceaux des différents styles qui ont formé cette période de grande animation culturelle de La Havanne. On y retrouve d'abord les chansons à danser de la trova cubana, les boleros et autres guarachas et guajiras.

Ensuite, des extraits de l'époque des orchestres typiques et des salons de danse. Les plus grands noms de la musique cubaine sont réunis dans ce très bel exemple du travail patrimonial de la « Librairie sonore » de Frémeaux et Associés qui s'attache, depuis 15 ans, à regrouper, restaurer et publier des enregistrements d'époque.



DJAL

Répliques Roi du néo-bal trad français, Djal revient avec « Répliques », un album au son mustrademien où les sept compères s'adonnent à un folk-rock acoustique aussi énergique que décoiffant.

Parsemé de sons du Centre France, de couleurs bretonnes et irlandaises, la machine Djal s'emballe et nous offre ici une performance de haute voltige, aboutie et efficace. Le bouzouki se marie intimement à la basse électrique tandis que la vielle futuriste de Sébastien Tron nous emmène là on ne l'attend plus (« Les oeufs en meuriette »).

Un album rythmé, variant les plaisirs, ponctué de passages improvisés toujours intenses. Une introduction basse accordéon-diatonique sur U fulliu / Le nombril du monde où Stéphane Milleret emmène tranquillement son monde dans une mazurka superbe. La flûte n'est pas en reste dans « Troublant trou noir » où on se laisse aller volontiers aux envolées pointues des Mignotte et consort.

On apprécie tout particulièrement les titres humoristiques de cet album qui, « Du corps du kyste » (oui oui vous lisez bien) à « la Ligue contre le concert » montrent bien l'humour (isérois ?) de ces fous déjantés qui ne se prennent pas au sérieux. On attend la suite !

L'autre distribution MTD 631

www.mustradem.com



RURAL CAFÉ

En suivant la draille Deuxième album du désormais bien connu Rural Café qui, « en suivant la Draille », nous emmène autant à la découverte de sa dimension « occitoardécho- dauphinoise » qu'à des musiques orientales, celtes, parfois même aux inflexions jazzy, dans la droite ligne de son esprit transculturel.

De bourrées en rigodons, de plans de tournes à des séquences rythmiques plus complexes, la finesse et la souplesse du jeu et des arrangements ponctuent cet album du début à la fin.

La virtuosité des instrumentistes, notamment au violon et à la flûte, mais aussi le travail vocal extrêmement développé et omniprésent, nous invitent à la danse dans un esprit de « bal concertant » dont on devine, sans grande difficulté, toute la richesse et l'énergie.

52639 / L'Autre Distribution

ruralcafe.com



DRÔLES DE GROLES

De scottishes en mazurkas, de valses en bourrées jusqu'aux gavottes, tout y est dans cet album qui vous donne rapidement l'envie de vous risquer dans de rapides et improbables battements de « groles », de couleur ou pas...

On y apprécie particulièrement le subtil mariage du violon et de la harpe, d'une rafraîchissante délicatesse. On oscille entre arrangements tantôt épurés comme dans « Mademoiselle Kordavide » qui laisse une place bien méritée à l'accordéon diatonique et passages intenses comme dans le « Chant du Tarn » où l'on s'imagine bien sur un parquet de bal...

Avec la légèreté de ses arpèges de guitare, « La mazurk'à moi » vient conclure un album aussi sympa que ses créateurs qui nous gratifient, au passage, d'un surprenant chant consacré à la grenouille et au boeuf du Sieur de la Fontaine. C'est « grôle » non ?

06DDG02

[http://sitevoila.fr/droledegrole->http://sitevoila.fr/droledegrole]



FRÉDÉRIC SONNERY

La chasse aux papillons Très inspiré des « MUSTRADEM », Frédéric Sonnery se lance avec brio dans le difficile exercice d'un album quasiment solo à l'accordéon diatonique. Dans la composition et l'interprétation, les pièces telles que « La passerelle » ne sont d'ailleurs pas sans rappeler un certain Norbert Pignol, lui aussi passé maître dans l'exercice et la performance solo.

N'hésitant pas à se détacher de ses influences, certains arrangements personnels sont marqués d'une étonnante sensibilité comme dans « Aëlle » où la guitare vient compléter avec volupté la mélodie du diatonique d'une infinie douceur. L'apparition du chromatique dans « En tête à tête » vient compléter avec justesse un album étonnant et rempli d'émotions.

CD01Papillon/01

[fredsonnery@hotmail.fr->fredsonnery@hotmail.fr] 06 84 44 63 30



DOUDOUK SOLO

Monodiques Proche cousin arménien du flageolet, le doudouk reste un instrument méconnu et on ne peut que féliciter Araïk Bartikian de consacrer l'intégralité de cet un album à la (re-)découverte de cet « aérophone », et qui plus est, dans un exercice inédit : le doudouk solo.

Bien au-delà d'une « simple découverte », ce sont aussi des interprétations de haute voltige qui nous sont données à écouter dans des enregistrements où l'acoustique de l'abbaye de Saint-Pons a assurément tenu une place primordiale. Des répertoires sacrés aux traditionnels chants de labeur en passant par des pièces populaires et des séquences d'improvisation, la virtuosité et la précision du son d'Araïk couvre un large panorama des potentialités expressives de cet instrument avec maestria.

On apprécie également le travail formidable effectué dans le livret du CD pour mettre à l'honneur cet instrument et le replacer dans son contexte historique. Une découverte inédite et originale dont on espère sincèrement qu'elle inspire les amateurs et les curieux.

Araïk Bartikian

Emouvances, émv 1024

www.emouvance.com



MANO ET LA FORMATION MALAVOI

Premiers enregistrements (1969) Le tout est très largement influencé par le son rock des années 1960/1970 ainsi que par les ambiances mambo ou salsa, les voix de crooner associées aux choeurs féminins en sont l'illustration la plus remarquable.

Originalité de la formation, le violon, omniprésent, va même parfois jusqu'à rappeler le style jazz manouche des bals anciens.

La diversité des instruments tient plus au caractère « world » du groupe qu'à la musique traditionnelle, mais l'esprit de ce cd reste somme toute complètement dédié à l'âme antillaise.

Un livret complet en français et anglais nous décrit la naissance de Malavoi et sa rencontre avec Mano Cesaire.

Cet album distille une bonne humeur dont on se laisse volontiers saisir !


logo CMTRA

46 cours du docteur Jean Damidot
69100 Villeurbanne

communication@cmtra.org
Tél : 04 78 70 81 75

mentions légales

46 cours du docteur Jean Damidot, 69100 Villeurbanne

communication@cmtra.org
Tél : 04 78 70 81 75