Boutique Mon compte
page facebook du CMTRA page twitter du CMTRA page youtube du CMTRA
accueil > nos actions > ressources > lettre d'information n°63 > al andalus
menu
page facebook du CMTRA page twitter du CMTRA page youtube du CMTRA

Al Andalus

Entretien avec Paco Fernandez. CMTRA : Qu'avez vous fait entre la publication de l'Atlas sonore « Flamenco à Lyon » et aujourd'hui, avec la sortie de votre album intitulé « Flamenco » ?

Paco Fernandez : Et bien on a fait beaucoup de scène, beaucoup de spectacles un peu partout en France parce qu'on vend beaucoup de spectacles en France et aussi en Espagne, ce qui nous a permis de mûrir les compositions de ce nouveau CD.

C'est le seul CD qu'on ait fait après l'Atlas sonore en 2001 et entre temps c'est vrai qu'on a pris notre temps pour mûrir les compositions, trouver les gens qui nous correspondaient parce que monter une équipe c'est pas toujours évident. Vous êtes nombreux...

Oui. On s'est cherchés un petit peu et puis là on a trouvé un équilibre depuis deux-trois ans avec les mêmes personnes.

On s'entend tous bien, artistiquement c'est pareil, du coup on peut avancer, faire des choses intéressantes, alors on a bossé sur ce CD et le DVD.

Notre flamenco est avant tout une ambiance de fête, les gens viennent avant tout pour se faire plaisir. En même temps c'est assez mélodique.

Toutes ces années on a cherché des gens qui correspondaient à ça, à monter un spectacle qui nous corresponde musicalement et chorégraphiquement. On ne choisit pas le flamenco par hasard...

Je suis issu d'une famille andalouse, alors c'est notre culture... Mon frère joue, on joue tous dans la famille. Le fait d'avoir vécu en france m'a donné accès à d'autres types de musiques, que j'apprécie beaucoup par ailleurs.

Mais ce qui m'a amené au flamenco, c'est que cette musique a une palette émotionnelle très très large. On peut exprimer à la fois nos joies, nos peines en passant par les moments de mélancolie, de nostalgie. Que ce soit en danse, en chant ou en guitare, tu es obligé de te donner à fond dans ce que tu fais. C'est tellement prenant que c'est un défouloir, un peu comme la musique des esclaves noirs pour se défouler, se changer les idées, ne plus penser à leur misère. J'ai l'impression que votre flamenco se rapproche du flamenco camarguais...

Moi je suis sensible au flamenco camarguais. En flamenco camarguais, il y a beaucoup de choses qui viennent de Grenade. Toute la famille de Manitas de Plata vient de Grenade et ils ont emmené avec eux ce style.

A Grenade, il y a plein de grottes et dans chacune c'est la fiesta. C'est certainement les traditions les plus anciennes du flamenco qui vivent à Grenade. La rumba camarguaise vient de là et de la rumba catalane.

Moi je suis très sensible à ça. Je suis de Grenade aussi. Quels sont les musiciens flamenco qui t' influencent?

En guitare il y a Paco de Lucia, Tomatito, Vicente Amigo... En chant il y a évidemment Camaron, Antonio Chacon, Pancequito. Ils chantent assez grave, alors que la tendance aujourd'hui est plus de chanter dans les aigus. José Reyes a un chant assez grave comme ça, non?

C'était un très très bon chanteur. Même certains flamenquistes espagnols professionnels reconnaissent que José Reyes et d' autres Gitans de Camargue on vraiment des voix exceptionnelles.

Beaucoup d'artistes flamenco aimeraient bien avoir ce grain de voix. Ils ont la technique mais pas ce grain de voix. Ketama, les Pata Negra, je ne peux pas faire l'impasse sur eux.

J'aime beaucoup aussi les gens qui descendent du Camaron comme Duquende, Diego el Cigala. J'aime un peu moins les chanteurs comme Miguel Poveda ou Maïté Martin. Je les écoute aussi, ça n'empêche pas, ils portent des choses intéressantes. La Macanita a un timbre de voix magnifique. A ton avis, Al Andalus représente le flamenco en Rhône-Alpes?

Non. En Rhône-Alpes on a la chance d'avoir une grosse richesse en groupes ou artistes de flamenco. Etant petit ça m' a permis d'évoluer. Il y a quelqu'un que j'apprécie beaucoup qui s'appelle Jean-Marc Rodriguez, qui est un guitariste et musicien exceptionnel. Il n' a rien a envier à beaucoup de musiciens espagnols.

En danse j'apprécie beaucoup Angèle Lopez de l'école « la Fragua », qui ressent profondémment le flamenco et qui danse très bien. Chacun donne éclairage sur le flamenco qui lui est propre. Propos recueillis par E.G. Retrouvez Al Andalus dans la [lettre n°32->article886] Contact

email: [alandalusflamenco@yahoo.fr->alandalusflamenco@yahoo.fr] / 06 13 83 93 67

Le site internet n'est pas mis à jour. Concerts:

28 avril 2007 Bourse du travail Lyon

29 avril 2007 Palais des spectacles St Etienne (42) Horaires: 20h30 Places à la FNAC et autres points habituels de réservation.

Prix du Cd: 18/19 euros



[Retrouvez toutes les dates et lieux des concerts et spectacles en Rhône-Alpes dans l'agenda->rubrique3]


logo CMTRA

46 cours du docteur Jean Damidot
69100 Villeurbanne

communication@cmtra.org
Tél : 04 78 70 81 75

mentions légales

46 cours du docteur Jean Damidot, 69100 Villeurbanne

communication@cmtra.org
Tél : 04 78 70 81 75