Boutique Mon compte
page facebook du CMTRA page twitter du CMTRA page youtube du CMTRA
accueil > nos actions > lettres d'information > lettre d'information n°35. a... > lettres d'information > un atelier de chant brésilien
menu
page facebook du CMTRA page twitter du CMTRA page youtube du CMTRA

Un atelier de chant brésilien

Le CMTRA ouvre un atelier de chant traditionnel brésilien pour cette saison 1999/2000. Marcos de Oliveira animera ce cours, tous les lundis soirs, de 19h30 à 21h00 au CMTRA. Marcos de Oliveira au CMTRA Marcos de Oliveira : Je suis parti du Brésil il y a 16 ans, et je suis en France depuis 7 ans. J'étais venu pour monter un groupe avec mon frère, nous avons enregistré un disque "Samanbaya". Depuis, j'ai formé deux ou trois groupes. On tournait essentiellement dans les pubs, bars, centres culturels, MJC, et parfois dans des salles de concerts plus importantes. Aujoud'hui, d'une part, je joue avec un groupe de Bordeaux, "Boto Vermelho", formé de cinq musiciens avec : guitare - chant - contrebasse - percussions - deuxième guitare et accordéon. Le premier CD que nous avons sorti était assez électrique, et aujourd'hui, nous avons choisi de faire un CD promotionnel plus acoustique, qui ne sera pas forcément traditionnel parce que notre musique a toujours quelque chose d'avant garde, mais qui aura un son acoustique.

Ce CD, qui nous servira uniquement pour nos démarches professionnelles, sortira au mois de novembre 1999. D'autre part, depuis deux ans, j'anime des ateliers pour des enfants en bas âge, de 3 à 6 ans. Ce sont des interventions ponctuelles sur une ou deux semaines, en milieu scolaire et en vue de monter un spectacle pour enfants. Je compte refaire encore cette année ce travail pédagogique auprès des enfants et puis je vais bien sûr animer un atelier de chant brésilien pour adultes, ici au CMTRA.

J'ai connu le centre par son journal trimestriel "Musiques Traditionnelles en Rhône-Alpes", cela m'a beaucoup intéressé, puis par la suite, je suis venu vous voir. J'habite pourtant depuis longtemps à Lyon, mais je n'avais pas encore fait cette démarche puisqu'avant j'étais axé sur une autre musique, le funk, le rock... Donc, c'est en revenant à une musique plus acoustique que j'ai eu le déclic de venir vous voir. CMTRA : Peux-tu nous parler un peu de ce que tu proposes dans cet atelier ?

M.D.O. : Je commencerai par présenter la musique brésilienne d'une manière générale en écoutant ensemble plusieurs morceaux sur un support audio, mais je travaillerai aussi avec ma guitare. Je pense qu'il est important de présenter, en amont, la culture brésilienne, ses intérêts, pourquoi on a cette musique issue de tellement de brassages, de cultures différentes qui se sont retrouvées à un moment donné au Brésil et qui continuent à être en permanente évolution. Ensuite, je proposerai une approche musicale des différentes régions, puisque nous avons une variété extrême de musiques, aussi bien nord-est, nord, centre, Rio, sud-est, sud, et nous aborderons des chants traditionnels de chaque région, des chants relativement simples pour commencer. Ce seront des chants folkloriques avec très peu de paroles, pour que ce soit plus accessible au public français. Et, seulement après, nous aborderons un travail sur les classiques de la bossa nova, selon l'intérêt des gens présents.

Pour la fin de l'année, j'ai pensé à la samba enredo, car cela demande déjà beaucoup de travail. Ces morceaux sont des épopées : des faits historiques qui sont racontés en samba. C'est aussi la chanson qui accompagne les écoles de samba pendant le carnaval : chaque année, on choisi un thème qui peut être du domaine politique, socioculturel ou historique, et avec cette chanson, on raconte l'histoire et puis le thème qui illustre le carnaval. Il y en a des millions, c'est assez long, il y en a de très belles... CMTRA : Tu vas aborder le chant aussi avec la notion rythmique du corps, je crois !

M.D.O. : Oui, parce que dans la musique brésilienne, on ne peut pas séparer le rythme de la mélodie qui est rythmée par des travaux de synchronisation des mains et des pieds. C'est une notion que j'ai prise dans une méthode de rythmes de percussion brésilienne, mais qui est aussi très bien comme échauffement pour chanter.

C'est-à-dire que l'on fait des rythmes avec la voix, on chante et on tape des mains et des pieds. C'est un très bon exercice de mise en route avant de commencer vraiment à faire les vocalises. Alors, d'un point de vue personnel, je suis très content de pouvoir donner ces cours car cela me donne l'occasion de pouvoir partager mes connaissances avec d'autres personnes, parce qu'il y a un enrichissement aussi bien de la part du professeur que de l'élève, et je crois que c'est le principal pour moi.

Le fait de donner des cours est étroitement lié à ma carrière professionnelle et artistique. Ce n'est pas une conversion, car je n'ai pas l'intention de devenir professeur de musique uniquement, mais ce sont deux choses interactives, et dans ma perspective d'évolution, c'est un enrichissement supplémentaire, parallèle à ce que je peux faire sur scène. C'est un échange : transmettre et recevoir, sans oublier le plaisir de chanter. Propos recueillis par Catherine Chantrenne Contact :

CMTRA / Tél : 04 78 70 81 75 Marcos de Oliveira

Tél : 04 78 20 31 67


logo CMTRA

46 cours du docteur Jean Damidot
69100 Villeurbanne

communication@cmtra.org
Tél : 04 78 70 81 75

mentions légales

46 cours du docteur Jean Damidot, 69100 Villeurbanne

communication@cmtra.org
Tél : 04 78 70 81 75