Boutique Mon compte
page facebook du CMTRA page twitter du CMTRA page youtube du CMTRA
accueil > nos actions > lettres d'information > lettre d'information n°38. e... > lettres d'information > concert au salon japonais du muséum d'histo...
menu
page facebook du CMTRA page twitter du CMTRA page youtube du CMTRA

Concert au salon japonais du Muséum d'histoire naturelle de Lyon (69)

Entretien avec Véronique Coulon * CMTRA : Le muséum propose un concert de musiques traditionnelles à l'occasion de la Biennale de la danse. Il vous a semblé important que le musée participe à cette manifestation d'agglomération ?

Véronique COULON : Cela fait partie des nouvelles politiques du musée de favoriser les partenariats et de s'intégrer à la vie de la ville. L

a Biennale de la danse traite cette année des routes de la Soie, on ne pouvait pas y échapper car le musée, par son histoire, est fortement lié à l'Asie... En effet, une partie du bâtiment actuel avait été construite sous l'inititive du mécène Emile Guimet, grand collectionneur oriental pour l'ouverture d'un musée des religions.

Après divers changements d'opinions, quant au lieu (Paris ou Lyon), certaines collections, notamment une partie du statuaire bouddhique, sont revenues à Lyon. Elles se sont par la suite enrichies, au passage de divers conservateurs, et plus particulièrement lorsque les murs ont accueilli le Musée Colonial.

Dans le milieu de l'ethnographie, le musée de Lyon est considéré comme spécialisé dans l'Asie. Les programmations musicales proposées, en concertation avec le CMTRA, mettront à l'honneur les musiciens de ces pays et des instruments tirés des réserves, et dont le public ignore la présence. Cet étage est consacré aux Arts et aux Religions, à la musique, aux parures et plus globalement aux représentations symboliques d'une culture. Il y a donc pas mal d'instruments d'Afrique, d'Asie, réunis dans une logique thématique en dehors d'un soucis de localisation géographique.

Ce niveau sera rénové et reste actuellement difficile d'accès au public. Nous profitons du concert pour l'ouvrir à nouveau, et pour présenter en mini-exposition une partie des collections instrumentales restées en réserve. CMTRA : Cette salle porte le nom de "salon japonais" ?

V.C. : Le concert aura lieu dans une salle communément appelée "la salle aux grues", issue d'une salle d'audience du palais de Shogun du Japon du XVIe siècle. Il s'agit plus exactement d'une reconstitution partielle de ce salon qui avait été réalisée par des artisans japonais à l'occasion d'une exposition à Londres dont on a hérité par M. Guimet. Cette reconstitution a son importance notamment pour les Japonais qui ne peuvent pas avoir accès aux parties conservées de l'original, classé patrimoine national. CMTRA : Les nouvelles programmations musicales au muséum sont-elles impulsées par le changement de politique muséale ?

V.C. : C'est effectivement lié aux nouvelles politiques muséales car nous avons des projets de musée et des moyens pour les mettre en uvre. Nous voulons un musée plus vivant qu'il ne l'était avant, faute de moyens et de volonté politique, un musée qui mette plus en valeur également des collections qui sont cachées.

Le projet, c'est de faire de ce musée deux musées, dont un deviendra, vers 2003, dans ces mêmes lieux rénovés, un musée des cultures du monde. L'autre musée, des sciences et des sociétés, sera situé au Confluent. Sur ce plan, on met déjà en place des programmes culturels qui correspondent aux deux musées. On a envie de monter des programmes liés à l'ethnomusicologie, à l'ethnologie en général.

Les formes artistiques sont de plus en plus présentes au musée, c'est un langage, différent, pour présenter les activités d'un musée, un autre langage muséologique que Michel Côté, nouveau directeur du pôle "sciences et sociétés des musées du Conseil général", souhaite développer, suite à son expérience du Musée de la Civilisation de Québec. CMTRA : Une politique de recherche est-elle lancée, dans le domaine de l'ethnologie et de l'ethnomusicologie plus spécialement ?

V.C. : L'équipe du musée travaille déjà sur les contenus du futur musée des cultures du monde, sur des thématiques très précises faisant apparaître toutes les cultures, dont l'Europe. Mais nous avons très peu d'objets de nos civilisations proches, c'est une recherche qui est d'ores et déjà entreprise. Une thématique sera consacrée à l'expression dans laquelle la musique sera représentée.

Dans l'avenir, le muséum aimerait laisser un peu plus de place à l'ethnomusicologie. C'est un souhait qui se construit au fur et à mesure de nos discussions, il y a des choses à faire, des liens à créer aussi avec le musée de Genève qui a des publications régulières dans le domaine.

Nous avons également des politiques de publications ou de coproductions de livres ou de disques qui se mettent en place. C'est un désir donc il y a de fortes chances pour que cela se développe davantage, nous en sommes à nos premiers essais. Véronique COULON,

chargée des programmes culturels au Muséum d'histoire naturelle de Lyon Propos recueillis par V.P. Samedi 23/09

LYON (69)

au Salon Japonais du Muséum d'histoire naturelle, à 17h00, concert de musiques cambodgienne et vietnamienne Renseignements

Muséum d'histoire naturelle de Lyon / Tél : 04 72 69 05 09


logo CMTRA

46 cours du docteur Jean Damidot
69100 Villeurbanne

communication@cmtra.org
Tél : 04 78 70 81 75

mentions légales

46 cours du docteur Jean Damidot, 69100 Villeurbanne

communication@cmtra.org
Tél : 04 78 70 81 75