Boutique Mon compte
page facebook du CMTRA page twitter du CMTRA page youtube du CMTRA
accueil > nos actions > lettres d'information > lettre d'information n°51. a... > lettres d'information > la gourguillonaise
menu
page facebook du CMTRA page twitter du CMTRA page youtube du CMTRA

La Gourguillonaise

Entretien avec Jean-Paul Hostert et Dominique Sallé La Gourguillonnaise, présidée par Bernard Prosperi, est l'association des employés de la Ville de Lyon et Communauté Urbaine de Lyon. Elle a été créée en 1975 pour permettre aux agents de ces deux collectivités d'animer et de pratiquer des activités culturelles. Elle accueille également les familles et amis des adhérents, les habitants du quartier selon les places disponibles. Il y a environ une centaine de familles répertoriée. CMTRA : Jean Paul HOSTERT, vous êtes trésorier de la Gourguillonnaise, et vous encadrez la section danse populaire, pouvez vous nous présenter cette activité ?

Jean-Paul Hostert : Je m'occupe effectivement depuis pas mal d'années de la danse populaire. Aujourd'hui, pour des raisons de déplacements, de jeunes qui s'installent, de gens qui prennent un peu d'âge, c'est vrai qu'on a ralenti l'atelier en tant que tel. Je suis pour ma part d'origine alsacienne. L'atelier est axé sur cette région. On a d'ailleurs confectionné des costumes, le plus fidèlement possible et sans stéréotyper le costume de Strasbourg ! On a aussi des costumes de Münster, d'Obernai, etc.

Notre objectif était aussi de se produire sur scène. Nous tournions avec des bandes sonores, ce qui n'est pas l'idéal, mais nous n'avons jamais eu l'occasion de trouver un groupe de musiciens pour nous accompagner. Un autre de nos objectifs est aussi de créer des liens, et pas simplement d'aller et venir de manière individuelle, prendre un cours et puis s'en aller ; non, il s'agit surtout d'un noyau d'amis, d'un cadre de retrouvailles, d'échange et de convivialité. Nous avons ensuite ouvert des cours de vielle à roue avec Dominique Sallé. J'avais en effet quelques danseurs qui tournaient déjà la manivelle, mais nous n'avons pas encore fait de pont entre la musique et la danse, justement parce que l'on retrouve souvent les mêmes passionnés dans ces 2 activités ! Avez-vous des projets pour cette année malgré le manque d'effectif ?

On avait envie de lancer des ateliers de Country, qui fait l'objet d'une demande particulière. Nous allons préparer la rentrée courant septembre, avec une mise à plat des objectifs de chacun et des nouvelles idées à poursuivre. D'autre part, nous sommes souvent sollicités par les maisons familiales (ne parlons pas des maisons de retraites) pour nous demander de nous produire. Notre spectacle durait trois quarts d'heure, avec des danses d'Alsace, du Far West, du Tyrol, et en plus des costumes, on a fait des décors pour chaque région, des toiles de 30 à 40 m2 ! Il nous arrive également de représenter l'Alsace pour diverses manifestations, comme le rendez-vous annuel de la messe des provinces françaises, qui a lieu à l'automne, ou le forum des associations à la Halle Tony Garnier, mais par contre pas dans le cadre de festivals de danses folkloriques.

C'est le moment de lancer un appel car, finalement, vous avez les costumes, les décors, le spectacle, les animateurs, il ne vous manque que deux ou trois couples, et quelques musiciens et vous êtes prêts pour tourner !

Oui ! Cela reste à un niveau amateur, mais toujours avec le souci de la perfection. Dominique, depuis quand animes-tu les cours de vielle à roue à la Gourguillonnaise, et quel public touches-tu?

Dominique Sallé : Cela doit être la cinquième année. Il y a 6 élèves, de 40 ans et plus, mais malheureusement pas de jeunes ! Nous jouons le lundi une semaine sur deux. Que leur proposes-tu et quels sont tes objectifs, sachant que tu es également chanteur, animateur, et cornemuseux (cf. [http://www.viellechanson.com->http://www.viellechanson.com])?

Il s'agit de musique à danser, essentiellement sur des répertoires de Centre-France. Mon but est de faire jouer les élèves dans les groupes dont certains font partie. Ils ne me demandent pas spécialement de fantaisies et nous restons sur des choses simples, à leur niveau, essayant parfois d'apprendre une deuxième voix. Arriveront-ils à chanter en jouant? Peut-on te croiser avec les élèves sur certains événements ou projets?

Je joue de temps en temps dans les soirées de La Campanule au C.C.O. de Villeurbanne ; il serait possible de faire de petits sets de 10 à 15 minutes pour ceux d'entre eux qui le veulent. La situation de scène ouverte leur permet de jouer de façon improvisée avec d'autres instruments et de s'ouvrir sur l'extérieur. Je souhaiterais également les emmener au Bec à Sons à Couzon au Mont d'Or, mais ils n'osent pas vraiment, et il faut les encourager ! Propos recueillis par S.T. Contact

La Gourguillonnaise 8, rue Commandant Ayasse 69007 Lyon

Jean Paul Hostert 04 78 63 41 14 [http://gourgui.free.fr/->http://gourgui.free.fr/]


logo CMTRA

46 cours du docteur Jean Damidot
69100 Villeurbanne

communication@cmtra.org
Tél : 04 78 70 81 75

mentions légales

46 cours du docteur Jean Damidot, 69100 Villeurbanne

communication@cmtra.org
Tél : 04 78 70 81 75