Boutique Mon compte
page facebook du CMTRA page twitter du CMTRA page youtube du CMTRA
accueil > nos actions > ressources > lettre d'information n° 69 > allez hop ! danse sur le piano
menu
page facebook du CMTRA page twitter du CMTRA page youtube du CMTRA

Allez Hop ! Danse sur le piano

CMTRA : Quel est donc votre projet de bal au piano ?

Danse sur le piano ! est un projet qui propose une musique à danser nouvelle qui intègre le piano, instrument assez rare dans les musiques traditionnelles. Il y a une part d’exploration de la musique à danser, grâce à des rencontres avec des musiciens traditionnels : Eric Dupuis à la clarinette, Sandrine à la flûte, Le Bal En Chantier qui est un groupe de musique à danser de Montpellier, Marc à la vielle à roue… Ces musiciens sont les garants de ce répertoire-là… Et puis d’autre part, je propose des compositions personnelles pour certains types de danses.

Quand vous parlez de rencontres : ce sont des rencontres sur scène, en création…


La première étape, avec ces musiciens, se fait par la réalisation scénique. Parfois je joue en piano solo, parfois en duo avec Eric à la clarinette, parfois en trio … Il y a des réalisations autour de formules différentes. La deuxième étape va être l’enregistrement d’un album, qui sera le résultat de toutes ces rencontres-là. D’autre part, j’ai aussi convié des musiciens qui ne viennent pas du milieu des musiques traditionnelles : Micromachine, qui est un groupe électro, Free qui est un groupe de rock. Je leur ai aussi proposé un répertoire de musiques à danser. Donc on travaille avec ces instruments nouveaux : machines, batterie (ça n’est pas très nouveau), guitare électrique… Sur le disque il y aura aussi un morceau piano-violon-violoncelle, plutôt inspiré de la musique de chambre, là ce sera pour le coup une mazurka très écrite. Pour ce projet, on a eu envie de tenter plein d’expériences, des esthétiques différentes : c’est comme un petit laboratoire.

En gardant toujours l’idée que c’est une musique à danser – ou parfois seulement à écouter ?

C’est toujours de la musique à danser. Donc on travaille en priorité la musique pour la danse. Mais aussi avec un soucis esthétique, qu’elle soit agréable à écouter.

Comment êtes-vous tombé dans les musiques traditionnelles et les musiques à danser ?

J’ai appris le piano par le jazz, le classique. Par ailleurs, j’ai toujours apprécié des musiques très différentes. Et il y a 5 ans j’ai découvert à Lyon le milieu trad, folk : j’ai arpenté les boeufs trad, puis les bals, ensuite les stages de danse, les festivals… J’ai découvert dans les bals une façon différente d’appréhender la musique ; ce caractère de la danse partagée avec des musiciens me correspond vraiment. Pratiquer la danse est pour moi le meilleur moyen d’apprendre la musique en la vivant corporellement. D’ailleurs, j’interprète uniquement des danses que je sais danser, pour être sûr de connaître les impulsions, les accents… Je me situe dans une démarche d’apprentissage permanente où je suis toujours à l’écoute de ce que les danseurs ont à dire. Et c’est aussi grâce aux musiciens avec qui je joue, qui ont une expérience des musiques trad, que j’approfondis mes connaissances.

Jouer en bal trad sur un piano, c’est particulier…


Oui, mais je pense que si on se donne les moyens, techniquement on peut tout interpréter. Bartok a fait des choses très réussies pour piano ! C’est vrai que dans les bals certaines personnes attendent la vielle à roue, le violon, ils n’ont pas l’habitude de danser sur le piano, c’est une chose trop nouvelle. Pour d’autres personnes cette innovation est une bonne idée, ils ont pris du plaisir à danser sur le piano. Mais ce qui est rassurant, c’est que la piste de danse ne désemplit pas, au contraire ! Il y a eu un moment très fort, aux Trad’Hivernales de Sommières, où j’ai joué – en solo ! - après le groupe qui faisait beaucoup de bruit. Et malgré mon appréhension, le piano a été une respiration dans la soirée qui a beaucoup plu aux danseurs. C’était un moment plus calme, aéré…

Propos recueillis par F.L.


logo CMTRA

46 cours du docteur Jean Damidot
69100 Villeurbanne

communication@cmtra.org
Tél : 04 78 70 81 75

mentions légales

46 cours du docteur Jean Damidot, 69100 Villeurbanne

communication@cmtra.org
Tél : 04 78 70 81 75